Hermès est dans la mouise, et toi ?

829

Monologue

– Putain et les contours adjacents de mon ennui, je peux te dire que tu les as bien tracés ! Ca fait deux jours que je me tape cet enregistrement sans y piger un « traître » mot. Mais bientôt, je n’en doute pas, par mon coup de baguette magique, la purée deviendra une prose limpide, légère, un message lumineux, sorti de la bouche des dieux ! Le langage ne fut pas, il fusera ! On sortira du non sens, de la voie sans issue, du jargon hermétique et une lumière étincelante, celle de la connaissance nous éblouira. En attendant, celle qui se tape le sale boulot, la grotte et le nébuleux préliminaire, c’est moi. Le messager ne vole pas, Hermès avec les petites ailes aux chevilles, c’est du baratin ! Hermès, il a les pieds dans le cambouis et les mains sur le clavier. Heureusement qu’il est un peu voleur et escroc sur les bords, sinon il ne décollerait jamais. Et d’ailleurs, c’est pas un homme, c’est une femme (moi!). Au moins, lot de compensation, le mec de la conférence a une voix sexy. Je me demande à quoi il ressemble. Et dire qu’il passe huit heures par jour plongé dans ce charabia, à élaborer des plans inaccessibles au commun des mortels, à parler technique avec ses pairs ou à être obligé de donner des conférences sur les différences réglementaires et de fonction entre la CGDI et la DDITS… Je me demande quelle conversation il a le soir avec sa chérie… (elle renverse son café) Et merde! Il me contamine, le con. Je deviens aussi maladroite que lui. Avec son côté un peu aérien, perché, pas très ancré au sol. A force de bouffer son baragouin, je rentre dans sa peau. Je le vois grand. Il doit fumer parfois. Ca lui donne un ton rauque. Un côté éponge abrasive. Qui le rend attachant. Presque fréquentable. Je me demande quelles sont ses préférences sexuelles. Il doit aimer les vieilles. Après tout, il a l’air très bon pour remplir les fiches techniques et faire les tests de contrôle.

Conversation téléphonique, un homme / une femme

– Claire, je suis désolé mais on va devoir reprendre la ligne éditoriale. Moi, j’adore tes histoires de rencontre entre une cougar et un jeune homme mais la fiction, ça ne paie pas.

– Ah ?

– Ce qui serait bien, c’est qu’une fois par semaine tu fasses un article de coaching. Genre : comment larguer sa cougar ? Quels sont les toy-boys hot du moment ? Jeune homme, suivez la guide. Pourquoi il ne rappelle pas…

– Coucher ou pas coucher dès le premier soir ? le top 5 des phrases à ne jamais dire à une cougar.

– Voilà, t’as tout pigé. Parfait. Et puis, un autre article sur l’actualité people. Mais que des stars américaines, hein ? Maria Carey, J. LO…

– …Madonna.

– Non, Madonna, surtout pas. Son ex français est un peu vener et il est du genre à me mettre un procès au cul. Non, tu ne parles jamais des stars françaises. Je n’ai pas le budget.

Ok, ça roule.

Conversation téléphonique, un homme / une femme

– Claire, je suis désolé mais on va devoir reprendre la ligne éditoriale pour tes articles. Ce n’est pas moi, c’est impec pour moi ! Mais Google n’aime pas ça.

– Ok…

– Voilà, il faut que tu évites tout terme adulte. Comme sexe, draguer, séduire, coucher, sexy, tromper, etc.

– Ah ! Mais je continue quand même à donner des conseils de séduction aux cougars et aux jeunes hommes ?

– Oui mais sans termes explicites sinon Google me fait chuter dans le référencement.

– En gros, je ne dois surtout pas appeler une chatte une chatte tout en ne parlant que de ça.

– Oui, c’est ça !

– Ok, après tout, c’est un exercice comme un autre.

Conversation téléphonique, un homme / une femme

– Claire, je suis désolé mais on va devoir reprendre encore la ligne éditoriale. Moi, j’adore tes articles, je les trouve super intéressants mais c’est trop intelligent. Ce n’est pas assez suivi. Je ne gagne aucun follower avec ça.

– Ah ?!

– Ce qui faudrait maintenant, c’est que tu parles de tous les derniers buzz. Avec vidéo surtout. Ca, ça marche bien. Je t’ai envoyé plusieurs exemples.

– Attends, j’ouvre mon mail. Ah oui, « elle marche nue dix heures et personne ne la siffle », « la courbe de mes seins sur dix ans en accéléré », « il filme sa coloc faire un strip-tease à son insu »…

– Voilà, parfait. Et tu racontes ce qui se passe. Ou tu traduis.

– Et pour les termes adultes ?

– Ah, ça, c’est bon. Tu peux les remettre mais dans la limite de la décence Google, tu connais ?

– Oui.

Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on TumblrPrint this page