Le dessin du dimanche

« Longtemps après ces voyages, une fois que je prenais un taxi, je me surpris à engager avec le chauffeur une conversation presque intime, alors que je m’en tiens généralement aux banalités. Il était un peu distrait et pour s’excuser expliqua qu’il venait de se séparer de sa petite amie. Je répondis que moi-même j’avais récemment découvert que mon mari me trompait. Ces mots de « mari », dont je n’use guère que pour les administrations, et « trompée », appliquée à moi-même, en cette circonstance pour la seule et unique fois, ainsi que toutes mes réponse aux questions de l’homme, et la sollicitude qu’il me témoigna me procurèrent le plaisir doucereux de me glisser dans un poncif. »

-C.M.

Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on TumblrPrint this page