La femme

J’aime un homme qui aime les femmes. Il ne le sait pas encore. Naïf, il croit n’avoir agi jusqu’alors que par la seule volonté de s’en sortir. En m’épousant, par exemple. Il s’imagine cynique, il n’est que tendre. J’ai épousé un homme qui ne peut qu’aimer ailleurs. Sort que je partage avec quantité de femmes mariées à des hommes volages. Trompeurs ? Infidèles ? Détraqués ? Oh, la, la, n’employez pas de si grands mots ! Cessez de juger, vous n’y connaissez rien !

Dans un couple, les vices se partagent. Peu importe ensuite qui les commets.

Je suis la victime désignée. J’ai déjà un certain âge, j’ai un physique quelque peu ingrat et de l’argent de côté. Pauvre femme, elle se fait avoir sur toute la ligne ! Vous vous trompez. Vous ricanez ? Vous imaginez déjà mes compensations sexuelles et mon plaisir rivé au sexe de Monsieur. Pris sur le fait, les doigts dans la confiture et les yeux dans le trou ! Désolée, là, c’est vous qui commencez à fantasmer. Finalement, vous n’êtes pas si puritain que vous ne le paraissez.

J’ai épousé mon guide touristique. Je l’ai pris au pied de la lettre et je l’ai arraché à ses terres. Pour le révéler à lui-même. Parce que celui qui manipule n’est pas toujours celui que l’on croit…

Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on TumblrPrint this page