Fin de Romance en 13 épisodes

Je le vois arriver comme une trombe sur moi. Il me regarde fixement, qu’est-ce qu’il me cherche encore celui-là ? Je tombe des nues quand il me sort :

– Je suis désolé pour le bébé.

– Pardon ? Le quoi ?

– Le bébé ?

Flash back. Comment ai-je pu l’oublier ? Le beau conducteur du métro…  Il faut dire qu’il s’est passé tellement de choses depuis…

– Ah oui, Kader, c’est ça ? Excusez-moi, je ne m’attendais pas à vous voir ici.

Apparemment ce n’est pas la réponse qu’il attend. J’ai envie qu’on me foute la paix. Voilà, je suis tout juste bonne à  me faire poursuivre par des conducteurs de métro. Voilà, ce qu’est ma vie, cette fange misérable, un feuilleton à peine digne de Zola. Alors, de guerre lasse, je lui dis la vérité :

– Ah, le bébé, oui, excusez-moi. Oh, c’était juste une blague, vous savez.

Etrangement, il n’a pas l’air choqué et continue à me regarder de ses yeux humides et compatissants. Peut-être s’imagine-t-il que c’est une manière élégante pour moi de dissimuler une fausse couche. Tant mieux, je n’ai envie de rendre compte à personne aujourd’hui. J’attaque, je mords pour qu’il déguerpisse au plus vite et me laisse vaquer à mes mornes pensées.

– Bon, et quoi ? Et maintenant ? Vous vouliez me voir dans mon univers de travail ? Et bien, voilà ! Excitant, n’est-ce pas ? Vous n’avez rien de mieux à faire dans la vie, Vous voulez une bougie ? Feu de bois, c’est parfait, non ? Ca pourrait mettre le feu à votre cabine et à votre ennui.

– Non, je voulais juste vous inviter à déjeuner. Vous êtes libre ce midi ?

– Oui.

– Très bien. Votre pause est à quelle heure ?

– 13h.

– Ok, à tout à l’heure.

Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on TumblrPrint this page