Embarquée !

– Non! Laissez-moi, puisque je vous dis que je ne fais pas partie de ce groupe ! I’m French, ok ?

Nul ne m’entend, ni le guide moustachu qui fait monter son troupeau dans le bus, ni ces moutons de touristes qui trépignent derrière moi. Ils sont sourds ou quoi ?

– Excusez-moi mais il y a erreur sur ma personne. S’il vous plait…

Trop tard, une grosse main manucurée s’abat sur mon épaule et me jette à l’intérieur. J’ai à peine le temps de voir le visage peinturlurée de sa propriétaire, une grosse russe, yougoslave ou estonienne, que sais-je ? Je n’ai aucune idée de quelle langue ils parlent tous.

– Sorry, but it’s a terrible mistake. Please let me get OUT!

La mama derrière moi dodeline de la tête et me renvoie un sourire impavide.  Elle a compris ! Non… elle me désigne simplement une place, m’y pousse et s’assied à mes côtés. Elle laisse échapper un petit soupir de contentement et moi, je deviens prisonnière d’un car à touristes !

Je cherche d’une sortie et tente de me rassurer, c’est juste une question de bousculade. Ce n’est pas possible, ils vont bien se rendre compte que je ne suis pas des leurs. Dans cinq minutes, quand tout le monde sera installé, ils vont bien voir que je suis de trop. Le guide comptera consciencieusement ses ouailles et me bannira tel un mouton à cinq pattes. Je sortirai du bus, honteuse et soulagée. Oh oui ! Mon Dieu, délivrez-moi !

Mais qu’est-ce qui m’a pris de flâner si nonchalamment dans les rues en plein tourist-land?

Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on TumblrPrint this page