Escale

J’avais trois options :

  1. faire plusieurs fois le tour de l’aéroport jusqu’au prochain vol pour Moscou…
  2. m’enivrer dans un bar sans nom dans un lieu sans génie ni âme ni quoi que ce soit d’autre, c’est-à-dire une zone de transit international… La vodka aurait été la seule couleur locale et encore, l’alcoolisme est universel…
  3. attendre…

Bien sûr, c’est tout autre chose qui m’est arrivé…

Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on TumblrPrint this page