Trou noir

Je suis réveillé par le bruit des ceintures qui se détachent. Ni une ni deux, je sors. Dernier arrivé, premier parti. Je dévale les escaliers, jette mon passeport et baragouine les da de circonstances aux policiers.  Je me jette dans le hall d’entrée à la recherche de mon contact. Personne. Je perds tous mes pas dans la salle destinée à leur perte. Je fulmine. Je me décide à appeler.

– Mais, enfin, où êtes-vous ?

–  Nous arrivons, il n’est pas encore l’heure.

– Comment ça, il n’est pas encore l’heure puisque je vous parle !

– Impossible, votre avion n’est pas encore arrivé.

– Et je vous parle peut-être du ciel, c’est ça ?

– Je ne sais pas, peut-être oui. Vous pouvez être très bien dans la cabine du commandant…

– Bon, fini les blagues, où êtes-vous caché ?

– Votre avion doit arriver à midi à Moscou, il n’est que 10h30 !

C’est alors que je lève mon regard et déchiffre sous les inscriptions en russe non pas la ville de Moscou mais de Saint-Pétersbourg… Et merde, j’avais oublié qu’il y avait une escale ! Je suis descendu trop tôt…Quel con non mais quel con !

Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on TumblrPrint this page