Pause

– Et vous faites quoi dans la vie ?

– Docteur : j’écris des ordonnances que personne ne comprend mais au moins, moi, je me soigne.

Elle haussa les épaules qu’elle avait, oh mauvais goût !, cachés sous une montagne de fourrures.

– Ne désespérez pas, il vous faudrait juste un bon pharmacien, capable de faire l’intermédiaire entre vous et vos patients !

– Ah oui, vous croyez que je dois changer d’éditeur?

Elle rit et décroisa ses jambes qui ne manquèrent pas d’attirer le regard de son voisin, longues, fines et tachées de vin à travers le voile 20 D de ses bas, diagnostiqua-t-il. Elle commençait à l’intéresser.

– Et vous, vous faites quoi ?

– Gardienne de loukoums flottants.

– Un nouveau style de bergère j’imagine ?

– Oui, je suis maitresse nageuse au Ritz et je veille à longueur de journée sur des princesses arabes obèses qui préfèrent le buffet de la piscine au barbotage. Intéressant, non ?

– Non, mais ceci explique cela.

– Ceci ? Cela ?

– La fatma, les jambes fines et le hasard qui nous réunit autour d’un débordement.

– Mmmh, si vous parlez comme vous écrivez, je comprends maintenant pourquoi personne ne vous déchiffre. Je m’appelle Leïla. Et vous ?

– Hugues. Misanthrope devant l’éternel pour vous servir…

– Prenez quelques cacahuètes, ça vous détendra. A mon avis, vous ne sortez pas tous les quatre matins, vous ?

– Hein, qu’est-ce que ça veut dire ?

– Rien, nous démarrons simplement sur les chapeaux de route…

– De roue, vous voulez dire ?

Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on TumblrPrint this page