Gaby

– « N’oublie pas de dire bonjour à Monsieur Risquet demain, ça peut être utile pour ton stage ! »

– Non, sérieusement, ils t’ont vraiment dit ça ?!

– Oui, mes parents sont fous. Allez, repasse-moi la clope, que je cultive mon cancer ! Putain, qu’est-ce qu’ils sont chiants tous ces chiards qui s’arrachent les poumons autour…

– Mais c’est atroce !

– Quoi, l’enfance, ouaih !

– Non, je voulais dire tes parents ! T’obliger à faire du social en plein enterrement de ton meilleur ami, j’hallucine…

– Oui. Alors, après, qu’ils ne viennent pas me faire chier avec trois pauvres clopes et une capote trouvées dans ma chambre !

– Arrête, tu me fais rire… Et sinon, ça va ?

– Bien sûr, j’ai enterré Gaby hier, j’ai vu mon père pour la première fois pleurer et aujourd’hui je suis au bord de la piscine parmi des merguez étalées et fumantes. Tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes, non ?

– …

– Tu savais qu’on était presque jumeaux, Gaby et moi ? Nés à deux jours près…Et merde !

–  On va se jeter à l’eau ?

– Yop, retournons avec bébé dans l’eau du bain !

Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on TumblrPrint this page