Trou de serrure

Je raccroche, épuisée, remets ma peau de duvet sur le dos, me lève d’un coup, ouvre brusquement la porte du salon et me retrouve nez à nez avec mon intrus de minuit :

– Dis donc, ce n’est pas joli de regarder par le trou de serrure ! Décidément, vous n’en ratez aucune !

Il bredouille et hausse les épaules. A la lumière de l’entrée, il n’est pas si vilain que je ne le croyais. C’est juste qu’il fait un peu peur avec son allure ramassée et ses yeux sombres. Ce type est d’une telle densité. En tout cas, je ne rêve pas, impossible de le confondre avec un fantôme.

Je décide de suivre les cours que nous avons suivi au bureau sur la stratégie de crise. Je viens de résoudre le problème A, celui de mon père, celui au problème B : un inconnu est chez moi à 4 heures du matin se prétendant chez lui. Objectif : ne surtout pas trembler, ne pas montrer sa peur, être rationnelle. Je veux dormir, ce mammouth dans mon entrée ne paraît pas décider à partir. Il va falloir que je lui parle…

– Bon, vous allez maintenant m’expliquer pourquoi vous êtes ici.

– C’est simple, c’est le propriétaire qui m’a donné les clefs en échange d’un chèque à son nom. Je loue cet appartement pour les trois mois à venir.

– Quel est le nom du propriétaire ?

– Mr Hanozodor.

– Charmant et moi je suis Mary Poppins. Désolée, mais la seule propriétaire de cet appartement, c’est moi. On vous a arnaqué mon petit Monsieur !

– Mais vous aussi alors ma petite Madame !

Il me brandit mes clefs sous mon nez…

-… car on dirait que vous ayez un petit problème de serrurerie !

– Qui me dit que ce sont vraiment mes clefs ? Vous avez très bien pu forcer ma porte pour vous introduire ici, être surpris de me trouver et me raconter n’importe quoi !

– Votre porte serait peut-être un peu plus endommagée, non ? Regardez, vous allez bien voir que ce sont les bonnes clefs…

A peine a-t-il le temps de se diriger vers la porte d’entrée que nous entendons un nouveau cliquetis. Le mammouth suspend son mouvement. D’un saut, je me glisse derrière lui. Clic Clac, la porte s’ouvre. Une tierce personne aussi apeurée et surprise que nous, trousseau de clefs en main et bouche ouverte, se tient devant nous…

Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on TumblrPrint this page