Porte à porte

Je claque la porte derrière moi, histoire d’être seule au salon. Je m’accroupis par terre, me fais un nid dans mon duvet et me saisis de mon téléphone orange :

– Allo ?

– Diane, c’est toi ?

– Non, Papa, tu t’es trompé de numéro et je ne suis pas chez moi, d’accord ?

– C’est vrai ? Alors, pourquoi réponds-tu à ton fixe ?

– C’était une blague, laisse tomber.

– Tu es sûr que tu vas bien, Diane ? Tu n’as pas l’air dans ton assiette…

– C’est le cas de le dire. Ne t’inquiète pas. Oui, tout va très bien, Papa… aussi bien que n’importe qui réveillée par un coup de téléphone à quatre heures du matin !

– Excuse-moi fillette, ce sont mes insomnies et il fallait absolument que je te parle.

– Vas-y, je suis tout ouïe.

– Eh bien, Diane, tu sais ce qu’il me ferait plaisir ce dimanche ?

– Non…

– Ce qui me comblerait de joie…

– Oui ?

– Ca serait que tu mettes ta belle robe couleur du temps !

– Bien sûr Papa ! Et je te ferais aussi à manger un quart de lune mitonnée au soleil, c’est ça ? Ne mens pas, tu n’as pas pris tes cachets hier soir ?

– Pourquoi tu t’énerves Diane ? Je te dérange, c’est ça ? Tu n’es pas seule. Tant mieux pour toi ! Tu n’as qu’à me le dire.

– Non, ça va Papa. C’est juste qu’il est tard, que toi et moi devrions dormir du sommeil des justes à cette heure et que je ne comprends rien à ton délire vestimentaire. Il faut que tu te reposes maintenant. On reparlera de ça à tête reposée demain, tu veux bien ?

– Mais je ne te raconte pas n’importe quoi ! Je te parle de ta robe Agnès B. que je t’ai offerte à Noël. Tu sais bien celle avec l’imprimé photo des quatre saisons. Elle est magnifique, non ? Avec son style année 50. Quand tu la portes, j’ai l’impression de voir ta mère.

– Très bien, Papa, je la mettrai pour toi dimanche mais à une seule condition…

– Oui ?

– Que tu prennes maintenant tes deux cachets roses et que tu retournes te coucher.

– Ah s’il n’y a que ça pour te faire plaisir, ma petite fille chérie.

– Oui, Papa, s’il te plait.

– C’est comme si c’était fait ! Bonne nuit ma cocotte !

– Bonne nuit daddy ! Dors bien…

Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on TumblrPrint this page